facebook pixel

La juridiction en détail

Grâce à une économie plurielle et une forte intervention étatique notamment pour soutenir les banques nationales, la France est le pays ayant le mieux résisté à la crise dans l’Union Européenne. Néanmoins, l’impact financier des aides allouées aux pays les plus démunis de l’UE et un taux de chômage avoisinant les 10% n’aident pas le pays à réduire ses dettes. La croissance pour 2013 est estimée à 0,4%.

Pourtant d’une influence minime sur le PIB national, l’agriculture française est la plus importante d’Europe et la seconde plus productive au monde, juste derrière les Etats-Unis. Très subventionné au niveau gouvernemental mais aussi européen, le secteur agricole produit majoritairement du blé, de la viande, du maïs et du vin (premier producteur mondial). Par ailleurs, la manufacture est une branche importante pour le pays, mais la tendance actuelle est à la délocalisation, un mouvement que le gouvernement souhaite inverser notamment en mettant en avant le « made in France ».

Ses secteurs les plus influents sont les télécommunications, l’électronique, l’automobile, l’aérospatial et l’armement. Enfin, le tertiaire représente sans surprise plus de 75% du PIB et emploie une part aussi importante de la population active. Le tourisme est un pan très important de l’économie française, le pays étant la première destination mondiale, avec 75 millions de touristes chaque année.

Logiquement très ouverte sur le monde grâce à ses façades maritimes étendues, la France fait partie des dix plus grandes puissances exportatrices du monde. Néanmoins, sa balance commerciale reste déficitaire du fait d’une grande demande de produits étrangers, vendus en général moins chers que ceux fabriqués dans le territoire national. Par ailleurs, contrairement à l’Allemagne par exemple, la marchandise exportée par le pays possède une faible valeur ajoutée.

Les points forts pour investir :

  • 5e puissance économique mondiale
  • infrastructures bien entretenues
  • main d’œuvre qualifiée et très productive
  • forte innovation dans le tertiaire

 

Les points faibles :

  • taux d’imposition très élevé (l’un des plus hauts du monde)
  • main d’œuvre coûteuse
  • mauvaise collaboration entre les secteurs privés et publics

 

En France, une entreprise étrangère possède les mêmes aides qu’une société française en termes de R&D, d’emplois, d’investissements,…

Démarrez votre activité immédiatement
SOCIÉTÉS PRÉCONSTITUÉES
disponible en 24h