facebook pixel

La juridiction en détail

L’économie israélienne possède l’avantage d’être relativement stable, avec une base solide et des perspectives encourageantes (exploitation des gisements de gaz). La crise économique ne l’a d’ailleurs pas trop fortement touchée, et le pays devrait présenter une croissance de 3,2% en 2013.

Le secteur agricole d’Israël permet de produire suffisamment de denrées alimentaires pour subvenir aux besoins du pays. Cette production est majoritairement représentée par les fruits, les céréales, les légumes, le vin et l’élevage. L’industrie est de son côté très pointue et s’est spécialisée dans la chimie, la plasturgie et les hautes technologies. Les secteurs de l’aéronautique, de l’électronique, des biotechnologies mais aussi de la taille de diamants sont des pans dynamiques de l’économie, tout comme le tourisme qui se développe.

Israël est très dépendant de la Demande extérieure, ses exportations étant la principale force de son économie. Ces dernières sont notamment composées de produits manufacturés de haute technologie et ses principaux partenaires commerciaux sont l’Union Européenne, les Etats-Unis et l’est de l’Asie.

Les avantages pour l’investissement :

– très gros investissements en R&D (4,8% du PIB)
– main d’œuvre qualifiée
– grande disponibilité du capital-risque
– bon soutien à l’investissement

Les inconvénients :

– imposition relativement élevée
– économie dépendante du marché mondial
– grosse dette publique
– main d’œuvre plutôt coûteuse
– contexte politique très tendu

La Loi d’Encouragement à l’Investissement mise en place par le gouvernement israélien vise à attirer les IDE avec des avantages fiscaux.

Démarrez votre activité immédiatement
SOCIÉTÉS PRÉCONSTITUÉES
disponible en 24h