facebook pixel

Fiscalité et comptabilité au Royaume-Uni

  • Délai de création: 13 jours
  • Sociétés pré-constituées: Oui
  • Comptabilité: Obligatoire
  • Secrétariat: Obligatoire
  • Actionnariat anonyme: Oui
  • Directeur nominé: Oui
Impôt: 3%
1 GBP = 1.66 €
Télécharger la fiche pays

1,600.00 

Les différents taux d’imposition

La taxe sur les sociétés est dorénavant de 17% pour tous les types de sociétés et quel que soit le chiffre d’affaires réalisé. La taxe s’applique sur tous les revenus des sociétés britanniques, néanmoins, des crédits sont accordés lorsque des taxes sont payées à l’étranger ; Il est néanmoins possible de soustraire à ces derniers toute dépense à but commercial ou à des œuvres caritatives.

D’autres taxes viennent également s’ajouter pour les entreprises, comme la cotisation à l’assurance nationale (NIC), les licences pour les véhicules ou encore les impôts municipaux sur la propriété. Au niveau de la consommation, une taxe sur la valeur ajoutée est présente (TVA) à hauteur de 20%. Elle est de 5% pour certains biens et services, et inexistante sur l’approvisionnement d’eau, les produits pharmaceutiques, les journaux, livres et services sociaux.

Enfin, l’impôt sur le revenu de chaque individu est progressif :

Tranches d’imposition (GBP) Impôt
0 à 2 440 10 %
2 441 à 37 400 20 %
37 401 à + 40 %

Il est possible de déduire de ses impôts les allocations personnelles, les dépenses professionnelles et certains plans d’actionnariat, de retraite ou d’épargne. La France et le Royaume-Uni ont contracté deux conventions de non double imposition en 1963 et en 2004.

Liens :
Trésor Public du Royaume Uni (HMRC)
Informations fiscales

L’essentiel de la comptabilité

Il est possible de suivre les règles comptables de l’International Accounting Standards au Royaume-Uni et de bénéficier d’un traitement similaire aux sociétés utilisant les PCGA (Pratiques Comptables Généralement Acceptées) du pays.

Il est obligatoire pour les entreprises britanniques de tenir un livre de comptes, où sont inscrites toutes les opérations effectuées, et des comptes annuels comprenant un rapport annuel, un sommaire des résultats, un bilan, un tableau des flux financiers, un appendice, une opinion des vérificateurs, une déclaration sur les pertes et gains enregistrés, la comparaison entre les mouvements des actionnaires et une note sur les résultats sur une base des coûts historiques.

Par ailleurs, les liasses financières doivent être présentées chaque année. Un commissaire aux comptes doit aussi faire un audit financier annuel de la société.

Liens :
Institut des Experts Comptables d’Angleterre et du Pays de Galles
Association des Experts Comptables Certifiés
Institut agréé des Finances Publiques et de la Comptabilité

Démarrez votre activité immédiatement
SOCIÉTÉS PRÉCONSTITUÉES
disponible en 24h