facebook pixel

Vers une diminution des impôts sur les sociétés au Royaume-Uni

dans Actualites Par Fidusuisse Les commentaires sont fermés
royaume uni

Le bras de fer entre l’Union européenne et le Royaume-Uni continue toujours. En effet, les négociations pour la sortie de l’Angleterre de L’UE sont très tendues. Les Britanniques comptent même diviser par deux leur impôt sur les sociétés pour faire face à la position des dirigeants européens.

La diminution de l’impôt sur les sociétés envisagée par le Royaume Uni

Il s’agirait d’une baisse de 20% de l’IS

Le risque de voir Londres diminuer considérablement l’impôt sur le revenu gagne de plus en plus de terrain. En effet, face aux refus de l’Union européenne d’accepter un accord commercial, la Grande-Bretagne compte prendre des initiatives pour pousser les entreprises à rester. Dans le quotidien britannique The Times, un proche du gouvernement y précise même que le Royaume Uni a en sa possession des cartes qu’il pourrait jouer au cas où l’UE leur imposerait des barrières tarifaires. Toujours dans ces propos, il souligne que son pays est en mesure de diminuer à 10% l’impôt sur les sociétés.

societe royaume uniLe quotidien britannique rajoute qu’un plan secret serait en train d’être mijoté. Il s’agirait d’une baisse de 20% de l’IS. Il faut dire que ce cas de figure serait une aubaine pour les entreprises basées au Royaume Uni. Le projet est à l’étude et il viserait à contrecarrer les rudes pourparlers concernant la sortie de Londres. Avec une telle position, les Anglais chercheraient à inciter les sociétés européennes implantées aux iles britanniques afin d’optimiser leur fiscalité à y demeurer. De son côté, l’Union européenne ne cesse d’apporter des répliques. En effet, depuis le vote du Brexit, de nombreux gouvernants européens ont durci le ton à l’égard de Londres. Les entreprises enregistrées au Royaume Uni et participant à hauteur de 10% dans l’économie de ce pays risquent de se voir refuser l’accès aux services financiers par l’organisation.

Des négociations tendues entre l’Union européenne et le Royaume Uni

Les négociations de sortie se font dans une atmosphère très tendue. Avant une réunion des membres de l’Union, le président français avait réaffirmé son intention d’adopter une ligne droite et précise avoir dit fermement au premier ministre britannique Theresa May qui veut un Brexit dur que les négociations seront dures aussi. Ces propos sont intervenus après que le premier ministre ait révélé sa volonté de déclencher avant fin mars 2016, l’article 50 du Traité de Lisbonne. Il s’agira alors de la première phase pour redonner au Royaume Uni toute sa souveraineté et son indépendance. Ce qui mettra un terme à l’autorité de l’Union sur le pays.

Toutefois, ce que l’on constate avec le vote du Brexit, c’est que beaucoup de points positifs ont été notés sur l’économie britannique. En effet, la baisse de la livre à boosté le tourisme et permis d’accroitre les exportations. Le Brexit a aussi entrainé la baisse du loyer à Londres. De plus, le Royaume Uni attire beaucoup d’entreprises du fait de ses paradis fiscaux parmi lesquels on peut citer l’ile de Man qui accueille de nombreuses sociétés. Ces dernières s’y sont enregistrées pour fuir les pays de la zone euro qui ont des législations fiscales très dures

Demande de rappel
Démarrez votre activité immédiatement
SOCIÉTÉS PRÉCONSTITUÉES
disponible en 24h