facebook pixel

France : expatriation fiscale des joueurs de tennis

dans Actualites Par dominiqie Harimefy Les commentaires sont fermés
Tsonga Expatriation fiscal

Il n’y a pas que les acteurs qui pensent quitter la France pour profiter d’une plus faible fiscalité, à l’image de Jo-Wilfried Tsonga, Guy Forget, Richard Gasquet ou bien Marion Bartoli, qui résident tous en Suisse.

Une fiscalité française trop forte

Les sportifs Tsonga et Bartoli ont expliqué qu’ils ont choisi la Suisse car ils passent une majorité de leur temps à l’étranger, pour des tournois notamment, et que la fiscalité française est top élevée pour peu de temps passé sur le territoire national. La tenniswoman Marion Bartoli a ainsi payé 100 000€ pour un séjour de 21 jours. « C’est quand-même assez important pour 21 jours en France » a-t-elle déclaré. Guy Forget avait également, il y a quelques années, justifié cette expatriation fiscale en ajoutant qu’elle permettait aux joueurs de préparer leur fin de carrière. De son côté, Yannick Noah, ancien vainqueur de Roland Garros, avait lui aussi été expatrié fiscal dans les années 90. Il est aujourd’hui fiscalisé en France et soutient le projet de taxe à 75% de François Hollande.

Des impôts payés malgré tout en France

Comme pour Gérard Depardieu s’il s’expatriait en Belgique ou en Russie, les joueurs de tennis français restent néanmoins imposables sur les revenus perçus en France, comme les tournois ou les partenariats signés sur le territoire national. Jo-Wilfried Tsonga a ainsi déclaré avoir payé en 2011 la somme de 230 000€ d’impôts pour 47 jours passés en France.

Démarrez votre activité immédiatement
SOCIÉTÉS PRÉCONSTITUÉES
disponible en 24h