facebook pixel

La fiscalité anglaise à t-elle entrainée la défaite de Napoléon en 1813?

dans Articles Par Fidusuisse Les commentaires sont fermés

Un article paru dans un titre de la presse française « Guerres et Histoire » explique que l’Angleterre à pu conserver le dessus sur Napoléon et la France grâce à une fiscalité anglaise avantageuse appliquée entre 1801 et 1815 combinant droits de douane, taxe sur les entreprise, impôt sur le revenu, sous une forme attirant le commerce en pleine révolution industrielle alors que l’Angleterre était à l’époque en tête de la production industrielle et donc des exportations.

La fiscalité anglaise appartient à un cercle vertueux d’affaires que les anglais ont su exploiter, en effet, alors que l’Angleterre prenait de l’avantage en affaires elle réduisait immédiatement sa fiscalité pour permettre au monde entier de venir y commercer plus librement et renflouer les caisses, concomitamment la stabilité grandissante du pays permettait d’emprunter et par conséquent de rembourser aisément.

La fiscalité anglaise permet aux Britanniques de gagner contre la France en contractant de la dette plus facilement

Non seulement l’Angleterre a dépensé beaucoup d’argent mais elle l’a dépensé intelligemment, Londres à jouée en effet admirablement la carte économique pour venir à bout de Napoléon, finançant les coalitions en maintenant les routes commerciales ouvertes ce que l’on appellerait aujourd’hui le « libre échange ».

En 14 ans de guerre et donc de crise les Anglais ont dépensé plus de 14 Milliards de francs de l’époque, la France trois fois plus peuplée et riche de conquêtes vagues et taxables à merci, n’a trouvé que 9,7 Milliards. Comment cette différence ? La réponse tiens en un mot « la Confiance » celle qui permet l’emprunt, en effet les investisseurs étrangers conscients que la fiscalité anglaise avantageuse de la Grande Bretagne lui permettait d’attirer de plus en plus de commerçants du monde entier se laissant séduire plus facilement pour souscrire à la dette de la dette.

Londres, seule place financière européenne majeure à l’abri de toute tutelle Française ou Politique sert de refuge aux capitaux et permet à Londres d’emprunter jusque trois fois la valeur nominale de tout l’ord mondial de l’époque à la grande stupéfaction de la France et Napoléon qui ne comprends ce cercle vertueux Anglais.

En 1816 la dette britannique devient importante et Londres se presse d’en finir avec Napoléon, la suite, chacun la connait…

Deux siècles plus tard la position de l’Angleterre n’a que peu changée, toujours aussi indépendante politiquement ayant refusée une monnaie unique et dans le même temps l’adhésion à l’Europe, elle continue à vertueusement servir de refuge aux capitaux mondiaux et baisse sa fiscalité chaque fois que l’intérêt royal le nécessite.

La création de sociétés à Londres est sans aucun doute le plus rapide au monde, sa fiscalité souple, ses sociétés non résidentes sont très proches de sociétés Offshore et les opportunités d’affaires sont sans cesse toujours plus importantes.

L’Angleterre est en paix avec ses voisins européens militairement du moins, attire de plus en plus d’entrepreneurs, est sans aucun doutes la capitale mondiale de la finance, des affaires et désormais les navires peuvent anglais se rattachent aux continents sans détour, et ses visiteurs empruntent l’Eurostar, si l’Euro n’est pas une star à Londres, il s’en livre en tout cas beaucoup par les temps qui courent.

Démarrez votre activité immédiatement
SOCIÉTÉS PRÉCONSTITUÉES
disponible en 24h